BNIX, le nœud Internet belge, a connu une année record en 2020. Suite aux confinements et au passage massif au télétravail, BNIX a battu des records dans tous les domaines. Le trafic a augmenté de près de 40 % par rapport à 2019 et un record belge a même été battu le 15 décembre: à 14h20, le trafic sur le BNIX a dépassé les 600 gigabits par seconde. Jamais auparavant un tel trafic Internet n’avait été envoyé et reçu en un instant t.

Autre nouveauté : les pics sur la plateforme BNIX l’année dernière se sont produits surtout l’après-midi plutôt que le soir, principalement en raison du recours massif au télétravail.

Un homme qui participe à une vidéoconference avec son laptop

BNIX : crucial pour notre économie

BNIX, qui est géré par le réseau belge de recherche et d’enseignement Belnet, a joué dès le début un rôle important dans la communication sur Internet, qui est cruciale pour l’économie.

« L’épidémie de coronavirus et l’accélération numérique qui l’accompagne ont mis en évidence l’importance cruciale de BNIX comme plate-forme d’échange de données, à la fois puissante et stable », déclare Dirk Haex, Directeur technique chez Belnet. « L’échange rapide et efficace du trafic de données entre les fournisseurs de services Internet (tels que Proximus, Telenet et VOO), les fournisseurs de contenu (comme AWS et Microsoft) et les sociétés d’hébergement (telles que Combell) a contribué de manière significative à la continuité des entreprises et des administrations, et donc de notre économie. Et sur le plan privé, les Belges ont pu rester en contact vidéo avec leur famille et leurs amis et se divertir via le streaming, les achats en ligne et les réseaux sociaux. »

Copyright © 2021 BNIX - General Terms and Conditions - Privacy Policy - Cookie policy