Publié le jeu 21/10/2021 - 15:28

Belnet, le partenaire IT des centres de recherche, des universités, des hautes écoles et des administrations belges, va déployer sa toute nouvelle plate-forme BNIX début 2022. BNIX est le nœud Internet par lequel passe la majorité du trafic Internet belge. L’objectif de cette mise à niveau est de parer BNIX pour l’avenir, notamment en raison de la croissance constante des flux de données, et de pouvoir mieux répondre aux besoins spécifiques des clients.

BNIX est le rond-point où tous les grands opérateurs de télécommunications belges, tels que Proximus et VOO-Brutélé, ainsi que de nombreuses grandes entreprises qui offrent des services Internet, échangent du trafic de données. Ces entreprises sont aussi bien des plateformes de contenu comme Netflix et Facebook, que des fournisseurs de grandes infrastructures cloud tels qu’Akamai et Microsoft. BNIX veille à ce que le trafic de données sur toutes ces autoroutes atteigne sa destination finale aussi rapidement et efficacement que possible, afin que la quasi-totalité des utilisateurs finaux belges, particuliers comme entreprises, puissent profiter d’un Internet sans souci.

« Le trafic Internet a radicalement changé depuis 1995, lorsque Belnet a déployé le nœud BNIX », déclare Dirk Haex, directeur technique et co-directeur général de Belnet. « Prenons l’exemple de la crise du coronavirus, qui a fait grimper le trafic Internet à un sommet historique, de manière totalement inattendue. Personne n’aurait pensé en 2019 que nous aurions à traiter des pics de trafic de 600 gigabit par seconde l’année suivante. Heureusement, la plate-forme BNIX a été conçue pour faire face à cette situation en terme de capacité, de sorte que cela n’a pas posé de problème aux millions de Belges qui ont subitement dû travailler et étudier à la maison. Mais pour rester à l’avant-garde des développements futurs, il est crucial que nous continuions à faire évoluer la plateforme. »

Évolutivité maximale et innovation technologique

Voilà pourquoi Belnet investit dans une nouvelle plateforme flexible dont l’empreinte écologique est également réduite. L’objectif est de maintenir la robustesse et la stabilité qui caractérisent la plateforme actuelle, mais avec plus d’évolutivité et d’innovation technologique. Belnet a acquis plusieurs commutateurs ayant chacun une capacité de 3,2 térabit par seconde. Si nécessaire, ils peuvent facilement être élargis.

« Nous pouvons ainsi nous préparer aux futurs pics de données et renforcer les possibilités du nœud BNIX », explique Stefan Gulinck, Network Architect chez Belnet. « Nous sommes plus flexibles et pouvons étendre notre présence géographique à d’autres centres de données, augmenter la densité des ports ou répondre aux besoins spécifiques des clients. Par exemple, à partir de l’année prochaine, nous serons en mesure d’offrir des VLANS privés afin que les participants puissent s’interconnecter indépendamment du peering public. »

Le renouvellement de BNIX passe aussi par le programme pour revendeurs lancé en juin dernier. « Grâce à ce programme, des tiers peuvent revendre des services BNIX à des participants distants qui ne sont pas présents dans un des trois sites BNIX à Bruxelles et dans la périphérie. Cela signifie que les participants distants peuvent à leur tour utiliser les services BNIX d’une manière moins coûteuse et moins complexe sur le plan administratif », conclut Stefan Gulinck.

IXP Manager

Enfin, à partir de janvier 2022, les membres du nœud BNIX pourront utiliser un portail remanié, basé sur l’interface IXP Manager. Cet outil leur permettra de gérer facilement l’utilisation de leur(s) port(s) et d’avoir une bonne vue d’ensemble de leurs principaux partenaires de peering.

Avez-vous trouver cette nouvelle intéressante?

Copyright © 2021 BNIX - Conditions d'utilisation