Le trafic sur le nœud Internet belge BNIX a augmenté de 14 % en 2018

C’est l’année de tous les records pour BNIX, avec 451 pétaoctets de données

Le nœud Internet belge BNIX a traité 451 pétaoctets de données l'année dernière, soit 23 076 années de streaming en full HD sur Netflix. C'est ce que révèlent les chiffres de Belnet, le réseau belge de recherche et d'éducation qui gère la plate-forme BNIX. Le trafic a ainsi augmenté de 14 % par rapport à 2017.

Janvier et novembre ont été les mois de pointe pour le trafic Internet sur BNIX, avec des pics réguliers allant jusqu'à 210 Gbit/s. Etonnamment, la majeure partie du trafic a été enregistrée les mardis soirs entre 20 et 22 heures. La consommation a baissé les samedis et dimanches, et juillet a été le mois le plus calme de l'année.

L'accroissement du volume total s’explique principalement par les importantes mises à niveau effectuées par un certain nombre de participants. Il s'agit de fournisseurs de services Internet tels que Proximus, VOO et Belnet, d’hébergeurs comme OVH et de fournisseurs de contenu tels que Facebook. Jan Torreele, directeur de Belnet, explique : « La demande pour des vitesses de connexion plus élevées augmente rapidement. C'est pourquoi nous avons commencé à offrir des ports 100G sur la plate-forme BNIX en 2017. » Au total, le BNIX dispose actuellement de 9 connexions 100G actives, complétées par 48 connexions 10 Gbit/s, 27 1 Gbit/s et 11 100 Mbit/s.

Trafic plus rapide et plus performant>

Les entreprises présentes sur la plate-forme BNIX peuvent échanger directement du trafic avec d'autres participants. Ainsi, le trafic local est plus rapide et performant car il ne passe pas par des fournisseurs de transit ou d'autres intermédiaires, ce qui améliore l'expérience des utilisateurs finaux. Jan Torreele ajoute : « Les participants peuvent trouver toutes les informations utiles sur un portail personnalisé. Par exemple, ils peuvent surveiller leur propre trafic et voir où se situent les problèmes. Ils ont la garantie que le contenu peut être demandé ou consulté plus rapidement. En outre, la plate-forme BNIX est stable et fiable depuis le premier jour, ce qui est un vrai atout en termes de fiabilité opérationnelle. »

L'Internet est chaque jour plus populaire

Jan Torreele conclut : « Nous continuons à répondre aux besoins de nos participants et à anticiper l'augmentation du trafic. Ces cinq dernières années, le trafic moyen a plus que doublé, passant de 55 Gbit/s à 120 Gbit/s. Les innovations technologiques et la popularité de l'Internet mobile, de l’e-commerce, des services cloud et de l'Internet des Objets vont faire encore augmenter l'utilisation de l’Internet en Belgique dans les années à venir. La plate-forme BNIX la plus récente, opérationnelle depuis 2016, a été conçue en tenant compte de cette croissance. »

L'Internet belge devient de plus en plus vert

L'utilisation croissante d'Internet a également un impact sur l'environnement, raison pour laquelle l'infrastructure du nœud BNIX est de plus en plus durable. Jan Torreele conclut : « La plate-forme la plus récente est plus économe en énergie. Les commutateurs sont quatre fois plus puissants que les précédents mais ne consomment pas plus, même à pleine capacité. »