Les élections et la Coupe du monde de football ont propulsé le trafic internet belge à plus de 100 gigabit par seconde

Le point d’interconnexion internet belge BNIX a constaté une hausse du trafic internet due à la télévision en ligne ainsi qu’à l’augmentation du surf mobile

Le cap des 100 gigabits par seconde (Gbit/s) a été franchi pour la première fois sur BNIX (Belgian National Internet eXchange) à l’occasion des élections et de la Coupe du monde de football. C’est la première fois en 19 années d’existence de BNIX que le trafic internet belge atteint ce volume.

Jan Torreele, directeur de Belnet, déclare : « Ce record s’explique par le fait que les élections et la Coupe du monde ont captivé les Belges. En outre, de plus en plus de gens regardent la télévision en ligne et utilisent leur tablette ou leur smartphone pour surfer. Lorsqu’on consulte les sites web de divers médias, comme les journaux et la télévision, une grande partie de ce trafic passe par le réseau de BNIX. »

Un trafic internet jusqu’à 10 fois supérieur pendant et juste après les matches de la Coupe du monde

En Belgique, BNIX améliore la vitesse et la qualité du trafic IP entre plus de 50 participants, dont des fournisseurs d’accès internet (comme Belgacom et Telenet), des fournisseurs de contenu (comme Akamai), des hébergeurs (comme OVH) et de grandes entreprises (comme la VRT). Les plus importants parmi ceux-ci ont enregistré un trafic internet jusqu’à 10 fois supérieur pendant et juste après les matches de la Coupe du monde de football.

Vu que le trafic internet, notamment via les appareils mobiles, et le nombre de connexions ne cessent d’augmenter, BNIX va renouveler sa plate-forme en 2015. Les participants bénéficieront ainsi d’une bande passante et d’une capacité de transfert supérieures, d’une stabilité renforcée et d’un trafic encore plus rapide.

Plus rapide, plus efficace et meilleur marché

« BNIX rend le trafic internet plus rapide, plus efficace et meilleur marché en Belgique », ajoute Jan Torreele. « Les participants au réseau concluent des accords mutuels d’échange du trafic internet et ne doivent donc pas faire appel à des fournisseurs de transit étrangers plus chers. En outre, la plate-forme BNIX est fiable à 100 % et particulièrement stable. »

BNIX est géré par Belnet, le Réseau National belge de la Recherche & de l'Education.